hébergement web

Avertissements

Connaissances de base sur les avis d'alerte

Les avertisseurs se plaignent d'une violation de leurs droits et font valoir une demande d'injonction. La partie qui émet l'avertissement souhaite donner à sa contrepartie la possibilité de régler à l'amiable la violation des droits commise. Les lettres d'avertissement sont généralement envoyées par des avocats et combinées à une offre de contrat. Le contrat contient une déclaration de cessation et d'abstention et une obligation dont la violation est menacée d'une pénalité contractuelle.

Avis de relance en série et demande d'autorisation

Lettre d'avertissementLes rappels en série réprimandent les comportements qui sont présents chez un grand nombre de personnes. Une relance en série existe si la même relance est envoyée plusieurs fois - seuls le nom et l'adresse sont modifiés. Les rappels en série sont courants et ne sont pas interdits. Les relances en série, qui sont envoyées dans le seul but de générer des frais de relance, constituent une exception à cette règle. Un avertissement peut être précédé d'une demande d'autorisation. Dans ce cas, il est demandé à l'autre partie de fournir certaines informations. Par exemple, de quel droit il tire son action ou s'il a connaissance de l'infraction revendiquée. Une demande d'autorisation est une sorte d'invitation à l'échange d'informations avant le procès. Une demande d'autorisation est utile si la situation juridique n'est pas claire. Toute personne qui émet un avertissement sans justification peut poursuivre la personne qui l'a émis pour obtenir le remboursement des frais de sa défense.

Exigences pour une lettre d'avertissement

Un avertissement efficace comporte six conditions. Les créanciers et les débiteurs doivent être identifiés avec précision. Si le créancier est représenté par un avocat, celui-ci doit présenter une procuration écrite. Le créancier doit expliquer les raisons de l'avertissement. Les dispositions légales doivent être indiquées et le comportement du débiteur à objecter doit être décrit. Le créancier doit faire comprendre clairement au débiteur que ce dernier doit s'abstenir du comportement en question. À cette fin, un Déclaration de cessation et d'abstentionce qui devrait éviter une répétition. Les déclarations de cessation et d'abstention préformulées ne sont pas contraignantes, mais elles ont un sens. La pénalité contractuelle doit se situer dans une fourchette modérée. Le délai pour la signature de la déclaration doit être raisonnable. Le créancier peut menacer le débiteur d'une action en justice si le délai n'est pas respecté. La partie qui émet l'avertissement peut demander le remboursement des frais d'avocat encourus. Les avocats n'ont pas à prouver qu'ils ont été mandatés. En principe, il suffit qu'ils assurent une procuration en bonne et due forme.

Ce qu'il faut savoir sur les avis d'alerte

Déclaration de cessation et d'abstentionLes personnes dont les droits ont été violés peuvent émettre des avertissements. En droit d'auteur, cela inclut l'auteur, ses licenciés et les groupes d'intérêt tels que la GEMA. En droit de la concurrence, il s'agit principalement d'associations de promotion des intérêts professionnels et des concurrents. La phrase la plus importante dans les avertissements est la demande de s'abstenir d'actes de contrefaçon. Celles-ci sont combinées avec la demande de remboursement des coûts de l'avertissement et d'autres demandes de dommages et intérêts. Pour que la personne qui émet l'avertissement puisse faire valoir ses droits, elle est en droit d'obtenir des informations. Celui qui est averti ne doit pas prendre l'avertissement à la légère et y réagir. Les personnes concernées doivent consulter un avocat et lui faire vérifier si l'avertissement est justifié. Les membres d'associations telles que l'IHK peuvent demander des informations aux services juridiques de ces associations. Si l'avis d'avertissement contient un délai extrêmement court, vous pouvez informer la personne qui a émis l'avertissement que vous répondrez dans un délai raisonnable - par exemple, dans un délai d'une semaine. Les mises en garde entraînent des frais qui doivent être supportés par le contrevenant. La personne dont le droit est violé ne devrait pas avoir à supporter les coûts supplémentaires de l'action en justice associée. Les coûts d'un avis d'avertissement comprennent, entre autres, les frais d'avocat. Leur montant dépend du montant en litige. Ce montant est calculé en fonction de l'intérêt économique de la partie qui émet l'avertissement à s'abstenir du comportement incriminé. Les coûts exacts peuvent être consultés dans la loi sur les honoraires des avocats. Le droit qui y est indiqué doit être multiplié par 1,3. En cas d'action en justice, les frais sont à nouveau multipliés par un facteur de 1,2.

Comment procéder en cas d'avertissement ?

Si un avertissement est injustifié, vous n'avez pas à y réagir. Vous pouvez engager un avocat qui s'occupera de tout le reste et percevra ses honoraires auprès de la partie adverse. Si l'avertissement est justifié, vous devez faire une déclaration de cessez-le-feu et un engagement. Si le montant en litige est trop élevé, vous pouvez signer la déclaration de cessez-le-feu et la déclaration d'engagement et rejeter la note de frais de l'adversaire. Si vous faites une contre-proposition, la lettre d'avertissement l'accepte généralement. En droit des marques, les montants en litige de 50 000 euros sont assez courants. En droit de la concurrence, le montant en litige est généralement la moitié. Les instructions de révocation incorrectes ont une valeur d'objet de 900 euros. Dans le secteur commercial et le droit d'auteur, les sommes de 5 000 euros sont courantes. Toute personne qui souhaite se protéger des avertissements devrait engager un avocat. Cet avocat peut Magasins en ligne et sites web pour leur sécurité juridique. Si le tribunal délivre une injonction temporaire, la personne avertie peut délivrer un mandat de protection dans lequel elle décrit son point de vue sur l'affaire. Un mandat de protection peut empêcher une injonction du tribunal et protéger les droits de la personne avertie.

Veuillez diviser la contribution
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Derniers messages

Vidéo recommandée de notre chaîne Youtube