Le bureau à domicile est un risque pour la sécurité de nombreuses entreprises

Depuis le début de la pandémie de Covid 19, de plus en plus de personnes dans le monde entier travaillent depuis leur domicile. Sur la base des bonnes expériences faites pendant la crise, de nombreuses entreprises prévoient de poursuivre cette pratique même après la pandémie. Maintenant, une étude commandée par la société de sécurité Cyber-Ark  une enquête auprès de 2 000 travailleurs à domicile en Allemagne, au Royaume-Uni, France et les États-Unis ont été priés d'indiquer que cette mesure constitue un risque pour la sécurité des entreprises.

En conséquence, de nombreuses entreprises pourraient réussir même sans méthodes complexes, avec lesquelles, récemment, la Le Pentagone et la NASA ont été infiltréssont attaqués. En effet, plus de la moitié (59 %) des travailleurs à domicile disent ne pas suivre les règles de sécurité pour augmenter leur productivité. Il s'agit par exemple de documents d'entreprise qui vont au-delà de la Courrier électronique ou des mots de passe personnels qui sont partagés avec des collègues.

Des logiciels supplémentaires ouvrent la porte aux pirates informatiques

Un autre problème de sécurité courant est celui des logiciels supplémentaires que les employés installent sur leurs ordinateurs sans l'autorisation des services informatiques. installer. Cela est interdit par les politiques de sécurité de presque toutes les entreprises. Plus de la moitié (54 %) des personnes travaillant dans un bureau à domicile ont déclaré qu'elles utilisaient également l'ordinateur du travail à des fins privées. Plus d'un tiers (34 %) vont même plus loin et permettent à la famille et aux amis d'utiliser également l'ordinateur du travail.

En outre, de nombreuses personnes (91 %) utilisent le même mot de passe pour tous leurs comptes privés et professionnels. Si un vol de données devait se produire, tous les autres comptes, y compris les accès d'une personne à l'entreprise en rapport avec la sécurité, peuvent donc également être compromis.

Afin d'assurer un peu plus de sécurité à l'avenir, Cyber-Ark a publié deux guides (1, 2), qui permettent même aux profanes d'éviter les erreurs de sécurité les plus graves.

Veuillez diviser la contribution
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Derniers messages

Vidéos recommandées de notre chaîne Youtube